Respect des libertés individuelle et des droits humain

Dépuis la semaine dernière, les échos de la COVID-19 a fait place à une violence inoui indigne du 21 ème siècle.
En effet un police americaine a asphyxié lors de son arrestation dans l’Etat du Minnesota Geroge Floyd,un Afro-américain de 46 ans.Cet acte crapuleux a fait le tour du monde et n’a pas laissé indifferent les grandes voix du monde entier.Ceci vient renforcer la thèse que les Etas Unis sont ni plus ni moins un pays où les droits de l’homme et les libertés individuelles ne sont pas respectés.Une vive tension et des émeutes ont envahi pratiquement tous les Etats.Une situation agravee ses derniers temps par une sortie moins honoreuse du Président Donald Trump qui menace de faire sortir l’armée pour reprimer les manifestations et les émeutistes.Une situation que le Togo ne peut jamais connaitre .Pourtant l’ambassadeur des USA au Togo donnait il n’y a pas longtemps des leçons de droit humains aux togolais qui pourtant n’a jamais connu cet extremisme racial tributaire au mouvement social qui peine à se contenir.L’attitude lache de Donal Trump ravive les tensions qui conduit le pays à un embrasement general.
Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (UA) a réagi suite au décès de l’Afro-américain George Floyd survenu lundi dernier. Dans un communiqué, il a dénoncé des pratiques discriminatoires incessantes envers les citoyens noirs.

Le chef de la commission de l’UA a qualifié vendredi de « meurtre » la mort de Geroge Floyd, un Afro-américain, non armé, asphyxié lors de son arrestation par la police dans l’Etat du Minnesota, qui a déclenché une vague d’indignation et de violences aux Etats-Unis. En effet, le diplomate tchadien condamne avec force le « meurtre de George Floyd aux Etats-Unis, aux mains d’agents des forces de l’ordre ».

Par ailleurs, Moussa Faki « réaffirme et réitère fermement le rejet par l’Union africaine des pratiques discriminatoires incessantes envers les citoyens noirs des Etats-Unis » et demande aux autorités américaines « d’intensifier leurs efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination basées sur la race ou l’origine ethnique ».

Il a pour finir, présenter ses condoléances les plus sincères à la famille et proches de la victime. George Floyd, 46 ans, a été tué par la police lundi, dans l’Etat américain du Minnesota (Nord), qui l’avait arrêté car le soupçonnait d’utiliser de faux billets.

La scène, filmée par une passante et diffusée sur internet, montre un homme plaqué au sol sur le ventre par un policier qui l’immobilise avec un genou sur le cou. L’homme se plaint pendant de longues minutes de ne pas
pouvoir respirer et d’avoir mal. Horrifié par le drame crapuleux,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *