Emploi des jeunes au Togo/ Myriam Dossou affiche de grandes ambitions pour 2021

Un récent bilan fait remarquer que de 05 milliards de francs CFA en moyenne de 2013 à 2014, les ressources consacrées à l’emploi et l’employabilité des jeunes sont montées à 15 milliards en 2018. Plus de 35 000 volontaires nationaux ont été mobilisés pour des activités destinées à améliorer leur savoir-faire et à contribuer au développement du pays. Quant au projet EJV, il a permis de mobiliser plus de 8 000 jeunes.

De 2016 à 2020, le Paeij-SP a créé 35 000 emplois permanents et engendré 121 000 emplois temporaires. Depuis son lancement jusqu’en juin 2019, 3,2 milliards de francs CFA ont été octroyés aux jeunes entrepreneurs ; 420 jeunes ont été formés et insérés dans les chaines de valeur agricoles et clusters agro-industriel ; 16 PME et 774 jeunes de ces chaines et clusters ont été financés. En 2020, plus de 5 600 primo-entrepreneurs ont été accompagnés dans la réalisation de leurs projets d’entrepreneuriat agricole ; la mesure présidentielle d’attribution des 25% de marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs a permis, sur 75 procédures réservées au niveau du ministère, d’attribuer 71 à la cible, pour un total de 350 334 340 francs CFA.

Face à ses prouesses retentissantes, le ministre du développement à la Base maintient le pied sur l’accélérateur et ne compte pas baisser la garde face à l’urgence que revet la question de l’empet la forte demande de la jeunesse.

Pour inaugurer l’avènement de ses ambitions pour cette année 2021,Le ministère du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et Ecobank Togo sont désormais liés par un partenariat. La signature de la convention de partenariat entre les deux parties a eu lieu le vendredi 28 janvier 2021 à la Primature à Lomé.

Le gouvernement à travers plusieurs mécanismes, s’est engagé à garantir une source de financement aux jeunes et femmes entrepreneurs pour des projets porteurs. Ecobank Togo accompagne cette ambition d’autonomiser les jeunes et femmes entrepreneurs avec un concours financier estimé déjà à environ 150 millions de FCFA. 

L’institution bancaire compte faire davantage avec la signature de cette convention de partenariat qui selon son  Directeur général Souleymane Touré,  »ouvrira la voie à Ecobank d’assister et d’apporter des financements adaptés et des appuis techniques aux jeunes entrepreneurs dont les projets sont portés par le FAIEJ ». Ecobank Togo prend ainsi l’engagement de favoriser l’accès des jeunes aux financements bancaires pour leur croissance.

 »La présente convention permettra de poser les bases d’une collaboration entre Ecobank Togo et le ministère en charge de la jeunesse à travers le FAIEJ. Elle permettra également de mettre en œuvre un programme favorisant l’accès au crédit des jeunes à des conditions attractives tout en intégrant les conditions avantageuses du programme  »Ellever » du groupe Ecobank », a déclaré la Ministre en charge de la jeunesse, Myriam Dossou-d’Almeida.

En marge de cette cérémonie de signature de convention, les deux parties ont échangé avec Mme le Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé en présence des jeunes et femmes entrepreneurs.

L’employabilité des jeunes continuellement renforcée

Le bilan annuel établi par le ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes est étincelant. Il montre qu’en 2020, les actions entreprises pour promouvoir la jeunesse ont permis à 52 800 jeunes de bénéficier des activités socioéducatives. Par-dessus tout, 19 642 jeunes et femmes ont été formés en entrepreneuriat et l’employabilité de 8 861 nouveaux jeunes a été améliorée à travers des formations diverses, des soutiens financiers et techniques…

Outre ces appuis, le ministère susmentionné a mobilisé et alloué 2,77 milliards de francs CFA de crédits aux jeunes entrepreneurs. La formation des jeunes en entrepreneuriat et l’allocation de microcrédits ont provoqué un effet domino. Elles ont facilité la création de 7 389 microentreprises, ce qui a permis d’engendrer 13 863 emplois durables pour les jeunes. En outre, la mise en œuvre des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo) a créé 251 554 emplois temporaires au profit des jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *