Où se plaindre contre les maires indélicats

Le Togo a tourné la page des délégations spéciales depuis l’élection municipale du 30 juin 2019 ceci après 30 ans de successives report. Dans l’épineux apprentissage de cette gouvernance locale dont il faut à tout prix prendre du recul par rapport à ‘’la gestion territoriale locale’ ’porté près de 30 ans durant par les délégations spéciales ;les choses ne semblent pas être du tout facile pour les populations du moins certaines d’entre elles .Rappelons au passage que les habitudes ont la peau dure ,dit-on souvent. C’est du moins le bémol qui est plus ou moins plausible dans l’attitude affichées par certains maires qui confondent cette nouvelle gouvernance locale qui se distingue de celle des délégations spéciales d’un point de vue répartition territoriale. Une chose visiblement qui n’étonne guère si l’on considère les ambitions démesurées de certain maires qui font un rapprochement de ses charges en lien avec le poids financier des présidents de délégations spéciales .Mais c’est sans compter avec les disposition administratives de structuration .Son caractère rigide ou pas, du soin qui a été mis à définir ses missions ,son mode de composition ,ses prérogatives ,son caractère constitutionnel ou pas, ses relations avec les pouvoirs exécutifs ou judiciaires, et son ouverture avec les organisations de la société civile et aux citoyens de manière générale .Cette structuration est le premier point d’achoppement qui le différencie avec la défunte délégation spéciale dont certains maires semblent  ou refusent de ne pas s’approprier les vertus .La curiosité c’est qu’il y en a parmi eux qui font même de la conquête territoriale l’une de leur priorité hors si l’on peut porter des réserves sur la structuration des mairies dans leurs globalité ,du moins ce point de délimitation territoriale est sans reproche. Mais force est de constater qu’il y en a parmi eux qui se distinguent par des actions inventives qui poussent admiration. Le dernier acte de certains maires en date est la sollicitation faite par le comité de riposte et de gestion de la crise sanitaire qui a demandé leur appui dans la gestion des dispositions restrictives prises dans le cadre de l’urgence sanitaire et la lutte contre la pandémie du COVID-19.Comme on peut s’attendre, étant attendu que certain maires avait même devancé l’exécutif dans la prise des décisions dans ce cadre ,c’est justement une bonne nouvelle pour mettre à exécution leur plan qui cache mal la réalité du terrain .Il a fallu ,l’intransigeance du ministère de tutelle pour faire entendre raison à ces derniers car créant de la confusion dans les mesures  avançant inexorablement vers  deux pôles décisionnels ce qui risquent de  ne pas rendre efficace cette gestion dont le Togo ne s’en est pas mal pris .Le cas récurant cité est celui de la mairie de Golfe 5 avec des dérives démesurées qui n’ont rien à avoir avec les réels intentions de la gestion de la crise mais avec des agendas cachés le moins qu’on puisse dire .Les cris de détresses des tenanciers des bars surtout les plus prisés de cette mairie est sans appel. Les rappels à l’ordre ayant conduit la plupart d’entre eux à adopter une rigueur dans les dispositions de distanciation physiques ,la disposition du dispositif de lavage des mains voir même du gèle hydroalcolique et certaines fois au prix des pertes de leur clientèles  qui supportent mal ses fréquentes  rappels à l’ordre .Malgré cette bonne volonté des tenanciers des bars pour sauver un tant soit peu l’économie et donner du travail aux togolais et togolaises ,le maire du Golfe 5 ne semble pas être satisfait et continue à maintenir le cap de la fermeture de ses bars. Beaucoup sont ses observateurs qui estiment qu’en fait l’enjeu de cette prise de bastille du maire est ailleurs. Un désaccord criant est intervenu entre lui et ses conseillers municipaux voir même du ministère de tutelle sur cet acharnement où certains bars sont mis à l’index au détriment des autres bars. Un conseiller municipal s’interroge, c’est seulement dans cette mairie qui a des tenanciers de bars ? Pourquoi les autres mairies ne semblent pas s’afficher de la manière la plus nauséabonde possible comme c’est le cas actuellement dans la mairie du Golfe 5 ?

Une petite enquête autour du Bar carrefour Y ,,Bar 7K,Bar chez Michael,Bar Champi ;Bar Insomnia,Bar Champikilo,Bar BM pour ne citer que ceux- la révèle des antécédents du temps de la délégation spéciale. Nous reviendrons amplement sur ce pan du sujet qui doit attirer l’attention de l’autorité à prendre des mesures pour recadrer les maires du moins certain d’entre eux qui veulent rendre la vie difficile aux populations dans cette gouvernance locale avec des approches répressives qui risquent  de jeter du discrédit sur nos mairies. Si jusqu’alors certains maires s’affichent avec des actes qui inspirent admiration, d’autres ont choisi la voix d’avilir cette gouvernance voulut et obtenu pour le développement à la base.

De la nécessité aux autorités d’éclairer l’opinion sur comment et où se plaindre contre les maires indélicats.

A suivre…. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *