La dissonnante politique d’Agbéyomé fait sortir le Président de CJUR-Togo de ses gonds

Dépuis sa clandestinité,Agbeyomé Kodjo continue par entretenir le flou dans l’opinion sur les presidentielles du 20 fevrier où le verdict est connu et les recours vidés.Une attitudes inadmissible selon le Président de la Coalition jeunesse Unie pour la Renaissance(CJUR-TOGO),José Amoussou.Selon lui,cette prise de bastille et cette recrudescence est triburaire à certains facteurs qui de près ou de loin cautionnent voir meme entretient ce positionnement de l’ancien Premier ministre Agbeyome Kodjo. »On ne peut pas comprendre que le Togo qui est un pays modèle en démocratie dépuis des lustres puissent descendre si bas…..;depuis la prestation de serment du President democratiquement elu à l’issue du plébiscite du 20 fevrier a la faveur de son bilan des deux mandats dont les Togolais sont dans leur globalité friand » ». On ne peut pas comprendre pourquoi le Premier ministre ne demissionne pas pour desamorcer ses agitations d’Agbéyomé qui selon lui sont une manque d’egard face a cet plebiscite dont les éfforts sont tributaires en partie aux associations et mouvements proche du Parti UNIR.
Il lance un appel pour la demission ou la reconduction de l’actuel Premier ministre Dr Selom Klassou pour éviter le jet de discredit sur l’élection sans appel du President Faure Gnassingbé.Car à l’en croire les detracteurs se cachent derrière cette demission qui se fait toujours attendre depuis bientôt 4 mois,pour faire valoir des elucubrations et des dissonnantes politiques en faveur d’une supposé victoire d’Agbéyomé qui s’explique par le difficile demission du gouvernement.
Vivement que les autorités fassent diligence pour mettre fin à cette course effrènee et anarchique de nomination tout azimut du candidat malheureux de la dynamique Kpodzro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *