Togo/ Pour améliorer les mésures prises contre la Covid-19, l’INAM interroge les assurés

Pour freiner la propagation du Coronavirus,L’Institut national d’assurance maladie (INAM) s’est illustré par de multiple initiatives. L’institut maintien cette dynamique pour améliorer ses prestations aux assurés. Pour se faire,l’INAM vient de lancer une enquête de satisfaction des assurés et des prestataires.L’objectif affiché est d’améliorer les mesures prises pour freiner la propagation du coronavirus.

L’enquête a démarré le 17 août dernier et a pris fin le 25 août 2020. Elle a portée sur le protocole sanitaire pris par le gouvernement et enteriner par la Direction générale pendant cette période d’intense perturbation due au Coronavirus.

Les enquêteurs de l’INAM rencontrent non seulement les bénéficiaires mais aussi les prescripteurs et les pharmaciens qui sont les prestataires de l’etablissement public de protection sociale.
Interrogé sur le fil en pleine enquète par la redaction de mediatopnews,un enquêteur témoigne »Cette enquête est initiee dans le but d’ameliorer davantage les mesures prises par la Directrice Generale Myriam Dossou- D’Almeida en cette période en reponse à la pandémie de Coronavirus »

Parmi les mésures prises par l’INAM,on peut citer pêle-mêle la suspenssion de contrôle de validité de la vignette sur la carte d’assuré. Concernant la délivrance des pharmaceutiques, les assurés sous traitements de pathologies chroniques (TPC) n’ont plus besoins de renouveler leurs fiches TPC avant d’acheter les médicaments. Il leur suffit de se présenter à la pharmacie avec la copie de la dernière Attestation TPC expirée après le 31 mars 2020 pour être servie. Le pharmacien peut délivrer une quantité de médicaments qui couvrent 2 mois de traitement.

Pour les patients hospitalisés, les médicaments peuvent être servis sans l’entente préalable d’hospitalisation préalablement exigée. De même, les ordonnances opératoires peuvent être servies sans la validation de l’INAM. De plus, pour l’achat des produits pharmaceutiques les assurés peuvent se présenter à la pharmacie sans l’Entente Préalable de l’INAM.

De même, pour tout acte médical (radio, scanner, échographie, endoscopie) sous entente préalable, les assurés peuvent se présenter directement au centre de santé où se fait l’imagerie pour les formalités nécessaires.L’INAM a procedé lors de cette pandemie à la distribution et à la subvention de la fabrication de cache -nez.

L’enquête qui a pris fin le 25 août ve permettre d’évaluer toutes ces mesures sus-citees pour améliorer son efficacité pour le bien des assurés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *